←↑↓→

Tics nerveux

Nous avons tous des tics nerveux liés aux objets que nous avons à portée de nos mains : tournicoter nos cheveux, tapoter des doigts, se ronger les ongles, faire virevolter son stylo, etc. Ce jeu de cartes compose une grammaire corporelle et imagine une représentation graphique correspondante, élaborée lors d'un atelier que j'ai animé avec un groupe d'étudiants. À l’ère numérique, où un appareil est souvent entre nos mains, un tout nouveau vocabulaire de gestes apparaît : tourner son smartphone sur une surface plane, le faire pivoter entre nos mains, le jeter en l’air, le faire tenir debout sur la table, etc. C’est l’affordance de l’objet qui suggère à l’utilisateur de nouvelles possibilité d’extériorisation émotionnelle. Pour une expérience utilisateur optimale, nos comportements ordinaires pourraient vraisemblablement être exploités et réintégrés dans nos échanges sur smartphone. Si une action physique d’un utilisateur sur son téléphone peut être détectée par l’appareil, on peut imaginer un signal visuel, auditif ou physique simultané sur le téléphone de son interlocuteur.