←↑↓→

IMG

Le paradoxe du paysage numérique réside à la frontière entre le simulacre de cet environnement et la réalité des éléments dont il est constitué. Bien qu'impalpables et invisibles, les données numériques sont simulées, déguisées en images pour être données à voir à l'écran. Internet est un paysage numérique en perpétuelle expansion, sans limites et sans frontières. Le scroll - défilement du contenu d'une page sur un écran - est l'action la plus commune pour naviguer au sein d'une page. Ce mouvement est associé au voyage et la sérendipité, intégré à l'oeuvre par un scroll autonome et infini dans twitter, parmi tous les hashtags "landscape" postés en ligne. L'installation se raconte et se renouvelle indéfiniment par une exploration introspective du paysage numérique.